Une vie au passé

Une vie au passé

Le vent s'était levé. Kyoya frissonna. Il avait de plus en plus froid. Mais il n'aurait été se mettre au chaud pour rien au monde. Il ne voulait pas bouger. Pas même de quelques mètres. Il était allongé au bord de la rivière de BeyCity, les bras en croix dans la pelouse. Ses cheveux et ses vêtements voletaient au vent tandis que ses yeux fixaient intensément le bleu sombre que les nuages donnaient au ciel de cette nuit.
Cela ferait 10 ans demain. 10 ans que sa vie avait basculé. Il avait 25 ans à présent. Mais il ne pouvait pas oublier. Fermant les yeux un instant, il revit une énième fois ces derniers instants. Ces terribles instants. Ceux qui le hantaient chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde... Ceux qui ne le laissaient jamais en paix.

Après avoir vaincu Némésis, ils étaient rentrés chez Madoka. Elle leur avait proposé à tous de dormir chez elle. Bien sûr, c'était beaucoup trop petit pour qu'ils puissent tous y dormir. Aussi, les bladers légendaires qui n'étaient pas des amis directs de Madoka avaient déclinés l'invitation. Lui aussi. Il ne supportait pas de dormir aussi proche des autres. Avoir sauvé le monde ensemble, ça rapproche, mais pas à ce point ! Il avait été dormir sur le toit du bâtiment, à la belle étoile. C'était une nuit calme. Il était terriblement fatigué. Aussi s'endormi-t-il aussitôt.
Lorsqu'il s'éveilla le lendemain, la matinée semblait déjà bien entamée vu la hauteur du soleil. Il descendit du toit par l'escalier de service dans l'intention de piquer un truc à gringotter chez Madoka avant de partir s'entraîner. Il fallait à tout prix qu'il progresse vu la force que Gingka avait eu face à Némésis la veille.
Mais lorsqu'il pénétra dans l'appartement, il fut surpris de constater que la petite bande, la plupart du temps exagérément joyeuse, pleurait à chaudes larmes dans le salon.
_Ben qu'est-ce qu'il y a ? , avait demandé Kyoya.
Personne ne lui répondit. Pas même Benkei. Ça inquiéta Kyoya. En général, Benkei lui sautait au cou dès qu'il le voyait. Et même s'il ne le faisait pas, il ne l'ignorerait jamais.
_Hé ho ! Je vous parle !, fit-il agacé.
_C'est... Gingka..., sanglota Kenta.
_Et bien quoi Gingka ?, s'énerva Kyoya. Et puis où il est d'abord ? , demanda Kyoya remarquant soudain l'absence du roux.
_A la morgue.
Le ton était ferme. Les pleurs redoublèrent. C'était Tsubassa qui avait parlé. Lui, il ne pleurait pas. Il regardait par la fenêtre le regard vide. Kyoya se tourna vers lui, incertain. Avait-il vraiment dit ce qu'il avait cru entendre ?
_Qu'est-ce que tu dis ?
Tsubassa se tourna vers lui. S'il ne pleurait pas, il n'en avait pas moins les yeux rougis, signes de larmes récentes.
_Nous n'avons pas pu réveiller Gingka ce matin, expliqua Tsubassa. Alors on a appelé les urgences. Quand le médecin est arrivé, il a dit que c'était trop tard. Gingka a fait un AVC cette nuit et il est mort. Il n'y avait plus rien à faire. Ils l'ont envoyé à la morgue il y a environ une heure.
Il avait dit tout ça calmement mais on sentait à sa voix tremblante que ça lui coûtait de revivre ces événements.
Kyoya, quant à lui, s'était figé. Au fur et à mesure que Tsubassa parlait, il avait senti son c½ur se serrer à lui en faire mal. Il eut un vertige et fut contraint de s'assoir à terre. Il essayait désespérément de remettre de l'ordre dans ses idées. De rationnaliser ce qu'il venait d'entendre. Mais... Mais... Non ! C'était impossible ! Gingka venait de sauver le monde ! Il venait de se sortir du plus grand péril possible et il mourrait comme ça ? C'était complètement fou ! Complètement stupide ! Complètement injuste ! Impossible à croire. Et pourtant, Tsubassa lui avait dit la vérité. Il en était certain.
Soudain pris d'étouffement, il sortit de cette chambre de pleurs. Il sortit le plus vite qu'il pût et partit à toutes jambes. Courant le plus vite qu'il pouvait. Vers où ? Aucune importance. Pourquoi ? Aucune idée. Que cherchait-il à fuir ? Que cherchait-il à rattraper ? Il ne le saurait probablement jamais.

Kyoya rouvrit les yeux. Le ciel semblait se dégager. Il frissonna à nouveau. Mais il ne voulait toujours pas bouger. C'était ici, dans cette pelouse, à cet endroit précis où Gingka adorait venir se réfugier que Kyoya se sentait le plus proche de lui. Il ne voulait rompre cette connexion pour rien au monde. C'était stupide. Il le savait. La connexion était rompue depuis longtemps. Depuis 10 ans maintenant. Depuis ce jour maudit. Pourtant il ne voulait pas la lâcher. Il n'avait toujours pas accepté cette mort insensée. Il n'avait toujours pas fait son deuil.
Autour de lui, chacun avait repris sa vie en main. Ils pensaient tous encore à Gingka mais vivaient de nouveau. Tsubassa assisté de Madoka et d'Hikaru avait pris la tête de la filiale japonaise de l'AMBB. Kenta et Benkei avait ouverts leur propre gymnase d'entraînement au beyblade. Massamuné avait fait de même aux USA avec ses amis de là-bas. Même Yu s'était trouvé une activité : il avait remplacé Tsubassa à la tête de la brigade d'espionnage de l'AMBB. Seul lui n'avait rien changé. Enfin, rien, c'était beaucoup dire.
Après l'enterrement de Gingka, Ryo avait organisé une nouvelle ultime bataille en l'honneur de son fils décédé. Ils avait tous participés bien sûr. Mais l'absence de Gingka, et même de Ryuga, s'étaient faites sentir. Même le public avait regretté que les combats ne soient pas plus passionnants comme dans la première ultime bataille. Il faut dire qu'aucun combattant n'avait vraiment le c½ur à la fête. Mais ils avaient tous fait un effort en l'honneur de Gingka. C'est Kyoya qui avait remporté le tournoi. Tout le monde l'avait félicité. « Veuillez applaudir le nouveau meilleur blader du Japon ! » avait dit Ryo en lui remettant son prix les yeux humides. « Tu l'as amplement mérité » avait dit Tsubassa. « Je savais que t'y arriverais Kyoya, mon pote ! » avait dit Benkei. « Je suis sûre que Gingka est heureux que ça se passe comme ça » avait dit Madoka. Kyoya avait acquiescé sans répondre. Cette victoire lui avait laissé un goût amer. Il ne s'était pas amusé. Pas une seule fois. Il avait vaincu tout le monde mécaniquement. Les combats contre Gingka lui manquaient terriblement. En plus, il avait l'impression d'avoir quelque chose qu'il ne méritait pas. Cette première place, ce n'était pas la sienne. Bien sûr, il en avait rêvé ! Mais en ayant vaincu Gingka ! Pas comme ça... Il en était éc½uré. Il ne méritait pas cette première place. C'était (et ce serait toujours ?) Gingka le meilleur.



Par la suite, il arrêta toutes les compétitions. Il refusa même d'entrer dans une quelconque équipe à la réédition des championnats du monde. Que ce soit dans la Gan Gan Galaxy ou dans la Wild Fang. C'était encore l'équipe du Japon qui avait gagné, menée par Tsubassa, Yu et Kenta. Benkei, lui, était devenu membre titulaire de la Wild Fang à la place de Kyoya. 
Mais Kyoya n'avait pas arrêté le beyblade. Loin de là. Le beyblade était une des choses qui le rapprochait de Gingka dans son c½ur. En réalité, il continuait à s'entraîner comme un fou dans un but inutile. Cela faisait 10 ans qu'il trompait sa tristesse en s'entraînant le plus dur qu'il le pouvait, se persuadant que lorsqu'il serait prêt, il combattrait à nouveau Gingka. C'était inutile. Il le savait. Voilà 10 ans qu'il vivait dans le déni. Mais il ne pouvait pas faire autrement. Tous avaient repris leur vie. La sienne était sur pause. Comme si rien (et c'était le cas) ne s'était passé depuis la mort de Gingka.

Kyoya grelottait à présent. Mais il ne bougea pas d'un millimètre. Il avait enfin devant les yeux ce qu'il attendait : la constellation de Pegasus. Brillante et scintillante. « Comme Gingka », se dit Kyoya. Il resta encore quelques instants à contempler le ciel étoilé.
Une étoile filante fendit le ciel. Kyoya s'empressa de penser son v½u : « je voudrais revoir Gingka ». Comme il s'y attendait, rien ne se passa. Ces contes de bonnes femmes et autres bondieuseries, il n'y croyait pas.

Il resta toute la nuit ainsi, à contempler les étoiles, à penser à Gingka. A ce qu'ils avaient fait. A ce qu'ils auraient pu faire. A ce qu'il avait fait. A ce qu'il aurait dû faire.

Le lendemain, il se leva à la première heure pour rejoindre le cimetière où était enterré Gingka comme à chacun de ses anniversaires de mort. Il voulait arriver tôt pour ne croiser personne.

Lorsqu'il arriva devant la petite tombe en marbre blanc, il eut la surprise de voir une toupie qui tournait. Et pas n'importe laquelle ! Kyoya la reconnaîtrait entre mille ! C'était Storm Pegasus, la première toupie de Gingka, celle qui était censée être morte pendant la bataille contre Ryuga. Et pourtant elle était là.
Sans réfléchir, Kyoya lança Léone à sa rencontre. Pégasus tourna plus vite. Un halo de lumière bleue l'entoura. Il accéléra encore et encore jusqu'à ce qu'un cheval ailé de vapeur et de poussière d'étoile scintillantes s'en échappe monté par... Gingka ?!
_Oui c'est moi, fit Gingka avec un grand sourire. Je t'ai manqué ?
Kyoya, trop ébahit par cette vision, ne répondit pas.
_En tout cas toi, tu me manques continua-t-il. Ryuga commence à me taper sur le système.
Kyoya n'en revenait pas.
_Ecoute Kyoya, je n'ai pas beaucoup de temps. Je voulais juste te confier une mission si tu l'acceptes. Hyoma s'est marié il y a quelques temps et Koma est sans protection. De plus, Pégasus s'est totalement remis. Kyoya, je veux que tu ramènes Pégasus à Koma et que tu refasses d'elle la toupie légendaire et je veux que tu protèges le village. Hyoma te dira comment faire. C'est d'accord Kyoya ?
_Heu... oui... Mais...
_C'est bien. Sourit-il. Adieu Kyoya.
Il commençait à disparaître.
_Non ! Gingka attend !
_Je compte sur toi Kyoya !, fit la voix de Gingka qui ressemblait à présent à un lointain écho.
Pégasus ralentit jusqu'à s'arrêter de tourner. Kyoya le ramassa avec précaution et, semblant parler à la toupie, il murmura: « Tu peux compter sur moi, Gingka ».


Le texte est mien. Merci de ne pas vous l'approprier.
L'image est mienne. Merci de ne pas la copier.

Tags : Beyblade Metal Fight - Kyoya Tategami ~ - OS

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.146.50.80) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Nicori

    22/04/2017

    22liseuses wrote: "C'est vraiment sublime,j'en ai les larmes aux yeux et c'est rare que je ressente cette émotion à ce point là alors franchement BRAVO. Kyoya est divinement bien représenté et ne perd pas son caractère initial c'est super!
    Je ne pense pas avoir besoin de dire que c'est hyper bien écrit,je pense que tu le sais déjà 😉
    "

    Et moi je suis fan de ton commentaire! ;)
    Merci beaucoup ça me touche d'autant que c'est ma première fanfic!

  • ktn-love

    22/04/2017

    c'est bien pour ca que je suis ici **

  • 22liseuses

    22/04/2017

    C'est vraiment sublime,j'en ai les larmes aux yeux et c'est rare que je ressente cette émotion à ce point là alors franchement BRAVO. Kyoya est divinement bien représenté et ne perd pas son caractère initial c'est super!
    Je ne pense pas avoir besoin de dire que c'est hyper bien écrit,je pense que tu le sais déjà 😉

  • Nicori

    22/04/2017

    ktn-love wrote: "(A qui le dis-tu! J'en ai 18 uu et j'assume absolument pas Beyblade. Pourtant qu'est ce que j'aime, ptn...)"

    Haha! Ravie de partager ça! ;) Ici au moins, pas de jugement!

  • ktn-love

    22/04/2017

    (A qui le dis-tu! J'en ai 18 uu et j'assume absolument pas Beyblade. Pourtant qu'est ce que j'aime, ptn...)

  • Nicori

    22/04/2017

    ktn-love wrote: "Je crois bien que tu es dans le meme cas que moi :3 en tout cas je reconnais bien ce que t'as aime dans Beyblade ** (one piece est le seul manga que je lis xDD)"

    contente qu'on soit dans le même cas :) (être fan d'un dessin animé à 19 ans c'est pas forcément facile à assumer...)

  • ktn-love

    22/04/2017

    Je crois bien que tu es dans le meme cas que moi :3 en tout cas je reconnais bien ce que t'as aime dans Beyblade ** (one piece est le seul manga que je lis xDD)

  • Nicori

    21/04/2017

    ktn-love wrote: "Avec plaisir :')
    Beh je ne me doutais pas que ça allait etre émouvant x")
    Oui, c'est vrai mais ca leurs permet aussi de faire évoluer leurs personnages (je pense a One Piece où l'ellipse ne m'a pas trop dérangée non plus en réalité) et leurs donner plus de maturité. Cependant dans Beyblade, ils ne reprenaient plus Gingka et sa bande comme personnages principaux, je pense que c'est à cause de ca que j'ai arreté de suivre :"3 'Fin bref x))
    Y a-t-il d'autres one-shot sur beyblade que tu aurais écrit? :)
    "

    Je t'avoue qu'à part beyblade, je ne lis pas spécialement de manga (et encore je ne connais beyblade que par l'animé)... Je suis tombée sur beyblade par hasard sur gulli en 2011 comme la plupart des gens (même si j'étais déjà plus en âge de regarder les dessins animés) et je suis fan depuis. Je trouve que cet animé est tellement plus profond qu'un simple dessin animé pour enfant! Il contient des centaines de messages et chaque personnage est absolument unique et non un stéréotype. Cela dit, même si je suis un peu grande pour ça, je pense de plus en plus à m'y mettre. Mais bref.

    Pour tout te dire, je suis très nouvelle sur le marché de la fanfic. Même si je suis fan de beyblade depuis plus de 5 ans, "Une vie au passé" est ma toute première fanfic. Cela dit, depuis que je l'ai postée, mon cerveau bouillonne d'inspiration et j'ai donc une bonne dizaine de projets. Cependant, je passe mes partiels d'ici très peu de temps et n'aurait donc pas le temps de poster quoi que ce soit pendant une vingtaine de jours. Mais après, ça risque de pleuvoir!!!

    Bref, je parle beaucoup trop. Il faut que j'arrête de raconter ma vie!

    Je te préviendrais lorsque je posterais quelque chose. ;)

  • ktn-love

    21/04/2017

    Avec plaisir :')
    Beh je ne me doutais pas que ça allait etre émouvant x")
    Oui, c'est vrai mais ca leurs permet aussi de faire évoluer leurs personnages (je pense a One Piece où l'ellipse ne m'a pas trop dérangée non plus en réalité) et leurs donner plus de maturité. Cependant dans Beyblade, ils ne reprenaient plus Gingka et sa bande comme personnages principaux, je pense que c'est à cause de ca que j'ai arreté de suivre :"3 'Fin bref x))
    Y a-t-il d'autres one-shot sur beyblade que tu aurais écrit? :)

  • Nicori

    21/04/2017

    ktn-love wrote: "j'adore ** Quelle lecture agreable ! ** j'en ai eu des frissons, et je pense que j'aurais pleuré si j'etais pas en public x') tu nous as inventé une suite particuliere, avec une elipse qui pour une fois ne m'as pas derange :") ce qui est un exploit en soi xD
    Bref, tres bel ecrit. **
    "

    Je te remercie beaucoup!

    Haha! Sois seul la prochaine fois que tu me liras! 😋

    Je ne suis pas non plus fan des ellipses et autres flashback. Je trouve que ce sont souvent des raccourcis pour les écrivains. Mais en l'occurrence, je me suis dit que dans le contexte, c'est comme ça que l'anime l'aurait montré...

    Merci encore!

Report abuse