Histoire de l'Amour

Histoire de l'Amour 
 

Ce texte a été écrit il y a 5 ans.  Il ne m'appartient pas totalement: je me suis appuyé sur un texte déjà écrit d'un auteur inconnu trouvé sur le net. Cependant, j'ai largement développé, modifié et accentué l'idée initiale qui, bien qu'excellente, manquait beaucoup d'approfondissement à mon goût. 
 
 
 

 
             Il était une fois une île. Cette île n'était habitée que par des valeurs, des émotions et des sentiments humains comme la Bonne humeur, la Tristesse, la Sagesse...
 

 

             Un jour, on annonça que l'île allait être submergée car le terrible monstre aux noms multiples de Danger et Risques approchait. Tous préparèrent leurs embarcations et s'enfuirent. Seul l'Amour, rêveur et (il faut bien l'avouer) téméraire, resta jusqu'au dernier moment.        
 
             Quand l'île fut sur le point de disparaître, l'Amour se décida enfin à partir mais n'ayant pas de bateau, il devait demander de l'aide. L'Amour, chercha son amie, la Sagesse,  des yeux mais celle-ci, très prévoyante, était déjà partie.
            
L'Amour, désirant voyager dans le luxe, s'adressa d'abord à la Richesse  qui passait sur son Yacht près de lui:
_  Richesse peux-tu m'emmener ?
_ Mon bateau est remplit  d'or et d'argent. Il n'y a plus assez  de place pour toi., répondit celle-ci.
 
Alors l'Amour demanda à l'Orgueil qui flottait sur sa galère royale non loin de là :
_ Orgueil, je t'en pris, emmène moi.  
_ N'as-tu donc aucune dignité Amour pour mendier ainsi mon secours ? Pour ton propre honneur et ma propre fierté, je me dois de refuser! 
 
L'Amour tenta sa chance auprès de la Beauté:
_ Non Amour, répondit-elle, tu es trop laid ! Tu gâcherais l'harmonie de mon 3 mats !
Un peu plus loin, le Perfectionnisme approuvait : l'Amour n'est jamais parfait.
 
L'Amour, renonçant au luxe, se tourna alors vers la Tristesse dans son paquebot qui serait sans doute plus compatissante :
_ Tristesse, je t'en prie, emmène-moi.
_ Oh Amour, répondit la Tristesse, je suis si triste ! J'ai besoin de rester seule quelques temps. »
 
Les triplettes Gentillesse, Générosité et Solidarité avaient accueillies sur leur voilier toute la famille Misère: les parents Guerre et Conflit, leurs enfants Famine et Maladie et leurs cousines Peur et Terreur. Mais quand l'Amour se présenta à elles, elles refusèrent car elles craignaient qu'il n'attire les tribues Embrouilles et Jalousie qui hibernaient au fond des océans et que personne ne voulait réveiller.
 
L'Amour parcouru l'île de longues heures à la recherche de l'Amitié mais celle-ci, à l'approche du Danger avait suivit la Lâcheté et avait disparut, elle s'était volatilisée.
 
La Timidité passa sous lui dans son sous-marin. En désespoir de cause, l'Amour lui demanda de l'aide. Mais la Timidité prit peur et s'enfuit.
 
La Folie, dansait dangereusement sur les vagues et l'Amour préféra ne rien lui demander.
 
L'Amour eut alors une idée. Il appela un poisson pour qu'il aille chercher le plus grand dauphin de la région : la Rapidité. Mais le poisson se nommait Patience. Et il lui répondit, furieux de voir qu'on lui préférait la Rapidité, que tout vient à point à qui sait attendre.
 
L'Amour demanda timidement un peu d'aide à la Colère mais celle-ci se suicidait parce qu'elle ne voulait ni partir ni vivre avec la Pourriture qui commençait à s'installer tranquillement sur l'île déserte et détruite.
 
L'Amour leva alors les yeux au ciel et voyant le soleil, il lui demanda de l'aide. Mais c'était la  Fatalité et elle lui braqua un fusil devant les yeux en lui disant que si le destin avait décidé qu'il meure, il mourrait ! Elle lui interdisait même de se sauver car cela n'avait pas été décidé à l'avance. « Ce n'est pas juste ! », cria la Justice (qui avait tout entendu) à la Fatalité. Mais avant que celle-ci ne réponde, la jumelle de la Justice, l'Injustice, s'insurgea qu'elle était d'accord avec la Fatalité : la vie était injuste de tout façon. L'Amour, perplexe, préféra s'éloigner d'eux.
 
Les yeux toujours tournés vers le ciel, il vit un nuage : c'était le Rêve. Mais celui-ci, tout à ses pensées, ne le voyait pas.
 
Deux enfants sur leur bateau téléguidé le montraient du doigt en se moquant de lui. C'étaient l'Intelligence et la Prévoyance. D'ailleurs, l'Amour commençait à se mordre les doigts de ne pas avoir été plus prévoyant.
 
La Bonne humeur fila devant lui dans son bateau à moteur. Mais elle était si heureuse qu'elle n'entendit pas qu'on l'appelait.
 
L'Amour commençait à désespérer quant une hirondelle et une colombe passèrent au-dessus de lui, c'était l'Espoir et la Paix. Elles lui crièrent de garder confiance et de ne pas cracher sur la Bonté.
 
Soudain une voix appela : « Viens, Amour je t'emmène avec moi ». C'était un vieillard sur une barque cabossée. L'Amour pensa qu'il s'agissait de la Bonté. Il grognât d'abord devant l'état de la barque mais trop heureux d'avoir la vie sauve et se rappelant des paroles de l'Espoir et de la Paix, il acceptât avec reconnaissance. 
 
Arrivé sur la terre ferme, le vieillard s'en alla tandis que l'Amour retrouvait son amie la Sagesse. Il lui raconta son aventure et se rendit compte alors qu'il n'était pas sûr de savoir à qui il devait la vie sauve. En effet, comment la Bonté avait-elle deviné qu'il avait des problèmes? Il n'était pas allé lui demander de l'aide! Avait-elle vraiment agi de son propre gré? Sur les ordres de quelqu'un? Il voulait savoir. Il demanda donc à la Sagesse:
_ Sagesse, peux tu me confirmer que c'est la Bonté qui m'a aidé? 
_ Non, c'est le Temps. , répondit la Sagesse.
_ Le Temps? , demanda l'Amour, Pourquoi le Temps m'aurait-t-il aidé? Tu dois te tromper ! Ce doit être la Bonté.  
_ Non., assura patiemment la Sagesse,  Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la vie.
_ Mais la Bonté alors? , demanda l'Amour déçu.
_ La Bonté est en chacun de nous. Mais elle est timide, elle est cachée. Elle ne vient jamais d'elle-même. Seul le Temps peut aller la chercher et la convaincre d'agir pour le bien d'un Amour comme toi.
 
 
J'espère que ce petit texte vous a plu et que vous y avez repéré pleins de symboles et de références. 
 
En général, je vous dirais de ne pas copier. Mais, en l'occurrence, vous êtes libres de partager ce texte. 

Tags : Conte

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.146.50.80) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Nicori

    30/08/2017

    Lisa-Christelle wrote: "Court mais très intéressant ! "

    Ça n'avait pas vocation à être long. ;)
    Mais merci! :)

  • Lisa-Christelle

    30/08/2017

    Court mais très intéressant !

  • Nicori

    07/05/2017

    22liseuses wrote: " C'est super bien trouvé et c'est fou comme tout s'enchaîne bien! J'adore!"

    Merci merci! Je me suis beaucoup appliqué sur la symbolique des bateaux et des groupes d'émotions.

  • 22liseuses

    07/05/2017

    C'est super bien trouvé et c'est fou comme tout s'enchaîne bien! J'adore!

  • Nicori

    06/05/2017

    Cameby wrote: "C'est vrai,mais c'est peut-être grâce à l'image,j'ai pu me faire "le film" de l'histoire dans ma tête en plus de tes descriptions ;) "

    Ce qui compte c'est que ça marche! 😉

  • Cameby

    06/05/2017

    C'est vrai,mais c'est peut-être grâce à l'image,j'ai pu me faire "le film" de l'histoire dans ma tête en plus de tes descriptions ;)

  • Nicori

    06/05/2017

    Cameby wrote: "Derien ;) :D

    Oui j'ai vu ça,à travers ton écrit j'ai pu imaginer la scène *3* :D
    "

    Et pourtant j'ai vraiment pas fait détaillé question description... ;)

  • Cameby

    06/05/2017

    Derien ;) :D

    Oui j'ai vu ça,à travers ton écrit j'ai pu imaginer la scène *3* :D

  • Nicori

    06/05/2017

    Cameby wrote: "J'ai adoré ton écrit :) **"

    Merci! : D J'ai fais très attention à toute la symbolique. Je pense que ça parle à tout le monde...

  • Cameby

    06/05/2017

    J'ai adoré ton écrit :) **

Report abuse